Conduites addictives et harcèlement

A contre cœur

 

Une chambre d'hôpital. Dans le lit un jeune homme de 15 ans est en train de s'éteindre.
Il est entouré de machines, de tuyaux, d'un goutte à goutte.

Sur ce lit un être vivant – son cœur – et un être presque mort – son cerveau –  échangent sur l'exceptionnalité du moment.

 

«A contre cœur» évoque les deux dernières années d'un jeune homme aimé par son noyau familial qui bascule peu à peu dans l'enfer de la drogue jusqu'au chaos final.


Entraîné par des jeunes de son âge dans une spirale infernale, harcelé par cet environnement qui l'enferme dans une prison d'où il ne ressortira pas, le spectateur assiste à la lente agonie de l'adolescent qui ne prend conscience que trop tardivement de sa situation.

 

Deux personnages pour jouer le jeune homme – son cœur et son cerveau – et la dualité qui parfois les oppose. L'esprit n'écoute pas toujours le cœur et les sentiments peuvent parfois prendre le pas sur la raison.

C'est cette dernière confrontation, juste avant de mourir, qui est mise en scène.

Nouveau spectacle !

Les débats à l'issue du spectacle

A contre cœur est un spectacle de type "forum" sur le thème des conduites addictives et le harcèlement.

 
L’intervention se déroule en deux temps :

En premier lieu une pièce de 30 minutes, ensuite un débat entre le public, l’équipe et un professionnel de la santé sur ce qui a été vu. Ce spectacle est créé en partenariat avec le point écoute drogues de Soissons et est proposé aux adolescents à partir de 11 ans.

 

Les situations jouées sont théâtrales et donc amènent une discussion ouverte avec les spectateurs. Il n'est pas question pour nous d'être "exhaustif", on ne peut jamais l'être, le spectacle n'est donc pas un "catalogue des situations".

 

La discussion, le débat qui s'en suivent, servent justement à amener l'adolescent à les repérer, à en proposer d'autres et à réfléchir sur la manière d'agir quand on est confronté aux problèmes évoqués.

Texte et mise en scène : Jean-Bernard Philippot

Le cœur : Marie Recours
Le cerveau : Léa Marie

Marionnettes : Jean-Noël Parmentier

Accessoires : Benjamin Isabel

 

Régie : Maxime Aubert

Intervenant débat : Hervé Santerre, psychologue travaillant

au point écoute drogue de Soissons

Administration : Julien Dubuc

 

 

Jean-Bernard Philippot est édité chez L'Harmattan en 2020

avec sa dernière pièce « Résistance(s)

Photos de répétition

​© 2017 par Compagnie Nomades Théâtre

  • LinkedIn Social Icône
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale
  • logo instagram
  • Vimeo Social Icon